Národní úložiště šedé literatury Nalezeno 2 záznamů.  Hledání trvalo 0.00 vteřin. 
The experience of cinema A Husserlian approach to the filmic experience
Gonçalves Trindade, Hanna ; Novotný, Karel (vedoucí práce) ; Fulka, Josef (oponent) ; Rodrigo, Pierre (oponent)
Résumé Le cinéma cherche à recréer des expériences humaines, en exprimant la relation que nous entretenons avec notre réalité. Un film n'est pas seulement l'enregistrement mécanique de faits, mais une manifestation visuelle d'une interprétation du monde. Mais comment le spectateur fait-il l'expérience de cette forme spécifique d'expression de la vie elle-même ? Nous proposons une réponse à cette question à travers le point de vue de la philosophie husserlienne. Le but de la phénoménologie d'Edmund Husserl n'est pas la description des choses elles-mêmes, mais de la structure de leur expérience par le sujet. Son analyse vise à dévoiler comment la réalité apparait à la conscience, en manifestant un sens dans cette apparition. Si nous prenons les films comme une expression de l'expérience (du réalisateur) par l'expérience (du spectateur), alors la phénoménologie devient une perspective particulièrement apte à comprendre le cinéma. Elle nous permet de comprendre à la fois comment les films manifestent un sens de la vie et comment se structure l'expérience du spectateur de ce type de manifestation. Par conséquent, l'approche husserlienne nous permet de saisir l'universalité de l'expérience filmique : c'est toujours l'affaire d'une conscience engagée dans un acte d'appréhension d'un objet avec une forme et un...
Recognition and Cinema: a Study of the Seventh Art's Emancipatory Potential
Yamashiro, Yuka ; Klass, Tobias Nikolaus (vedoucí práce) ; Gonçalves Trindade, Hanna (oponent)
L'objectif de ce mémoire consiste à examiner la problématique du potentiel émancipateur du cinéma au travers une analyse des idées des penseurs du 20ème siècle qui abordent la question du cinéma et celle de la reconnaissance mutuelle de l'homme par l'homme. Le travail est divisé en trois parties. Dans un premier temps, j'effectue une analyse du concept de reconnaissance développé par G.W.F. Hegel ainsi que l'évolution de ce concept dans les critiques et les appropriations de la part de Karl Marx, Alexander Kojève, Jean Paul Sartre, Franz Fanon et Judith Butler. C'est surtout le point d'arrivé de ce développement qui est importante pour ma recherche, à savoir la polémique de Judith Butler avec Sartre et Fanon. Butler proclame que le concept de reconnaissance qui se situe au niveau de la lutte des consciences présuppose une dimension plus fondamentale, à savoir la corporéité. Grâce au découvert de cette dimension elle conçoit une reconnaissance qui passe par l'art en évitant le passage par la violence. Dans un deuxième temps, j'abordel'analyse du cinéma effectuée par Walter Benjamin qui est inspirée par le concept classique de reconnaissance. Benjamin insiste en effet sur l'idée que la structure formelle du cinéma peut promouvoir une reconnaissance universelle des hommes. Néanmoins, au niveau du contenu,...

Chcete být upozorněni, pokud se objeví nové záznamy odpovídající tomuto dotazu?
Přihlásit se k odběru RSS.